COLLOQUE : invitation

Le Mercredi 20 mai 2015, à Montfort-sur-Meu 

 

LES ECRANS, POUR SERVIR, oui !

POUR ASSERVIR ? Non ! 

Mesdames et Messieurs,
Parents, enseignants, élus et décideurs,
Le 20 mai prochain, la Bretagne accueillera un colloque audacieux sur des façons intelligentes de réduire le temps-écrans des enfants et des adolescents d'aujourd'hui.
Retour en arrière? 
Il s'agit en fait d'un magnifique bond vers l'avant pour que les enfants de la France deviennent maîtres d'une technologie qui en a rendu plusieurs accrocs, mordus, dépendants et esclaves. La dépendance numérique cause des dommages documentés en Corée du Sud, au Japon, en Amérique et en Europe. Un psychiatre allemand, spécialiste du cerveau, vient de publier un livre éclairant sur la démence numérique / Digital Dementia. Cette démence n'est pas tombée du ciel et n'est pas le fruit du hasard.
Faut-il se résigner au mauvais sort? Faut-il se taire pour éviter d'être perçus comme étant de mauvais parents? Mais non, puisqu'une lueur bien réelle brille au bout du tunnel.
En 2008, une première école de France proposait à ses élèves le Défi sans écrans. Les enfants étaient libres de participer. Leurs enseignants leur ont proposé de tenter l'aventure, un exploit des temps modernes.
Les enfants se sont entraînés et entraidés pour faire face à des professionnels du divertissement et de la publicité qui savent utiliser les écrans pour les garder sédentaires. Les parents d'élèves, faisant fi de leurs importantes diversités culturelles, se sont engagés, se sont unis et la communauté s'est mobilisée. Les parcs, jadis envahis par les dealers, ont été récupérés et occupés par les familles. La presse de toute la France est accourue incrédule et bien oui, elle s'est émerveillée.
On a fouillé l'initiative sous toutes ses coutures pour s'assurer qu'il n'y avait pas anguille sous roche. On n'y a trouvé aucun subterfuge, que du positif, que des avantages.
Alors que la Secrétaire d'État chargée de la Famille exprimait publiquement le souhait d'étendre le projet à tout le pays, l'intraitable Canard enchaîné s'est vu surpris en train d'applaudir devant l'originalité d'un projet scolaire qui avait rendu des enfants capables de garder la télé fermée et d'en ressortir non seulement vivants, mais plus vigoureux qu'au départ.

C'est pour tirer profit de ce projet avant-gardiste, toutes tendances politiques confondues, que toute la France est attendue en Bretagne le 20 mai prochain pour rencontrer, entendre, questionner et débattre avec des intervenants venus d'Europe et d'Amérique: ils arriveront de Bordeaux, Angers, Le Havre, Paris, de Bretagne, du Québec, de Belgique et des États-Unis. Soyez des nôtres, on a besoin de vous, l'enjeu en vaut 100 fois la chandelle.                 

Bienvenue à Montfort-sur-Meu le 20 mai 2015. 
Le Courage, la Liberté et la Solidarité intergénérationnelle,
ça s'apprend, ça se cultive, ça s'organise, ça se transmet.

            Vive l'Éducation à la réduction du temps-écrans. 

Chers amis,
Le 30 avril 2014, se tenait à Paris un colloque intitulé
« Les enfants face aux écrans: faisons le point ! »
20 conférenciers y ont débattu de la hausse rapide du temps-écrans, des impacts sur la santé des enfants et adolescents, des meilleurs moyens pour motiver les jeunes à réduire l'emprise des écrans sur leur vie.
Pendant que le Japon, la Chine, la Corée du Nord mettent sur pied des camps de  désintoxication numérique, pendant que des cliniques de désintoxication ouvrent leurs portes en Orégon, en Pennsylvanie et au Canada, le nombre d'écoles de France qui ont lancé le Défi sans écrans à leurs élèves depuis 2008 approche 200.
Dans certaines de ces écoles, le taux de participation des élèves dépasse 95%.
Comme la majorité de ces écoles sont situées en Bretagne et que plusieurs n'ont pu  participer au colloque de Paris, nous avons décidé d'organiser notre propre colloque ici même.
Le 20 mai prochain, Montfort-sur-Meu accueillera les parents et les enseignants de Bretagne et de France intéressés à expérimenter la réduction du temps-écrans dans l'école ou le collège de leurs enfants.
Ceux qui l'ont déjà fait viendront témoigner de leur vécu et enrichir leur propre expertise en découvrant comment d'autres milieux ont augmenté les bienfaits du Défi.

Edupax, l'organisme sans but lucratif qui a initié les Défis sans écrans au Québec en 2003, a accepté de collaborer avec Un Arc-en-ciel dans l'cartable pour l'organisation et l'animation de ce colloque.


quelques vidéos du colloque du 30 avril 2014 à Paris

Vous trouverez en cliquant sur les liens les pages qui vous informent sur

les modalités d'organisation du colloque, les modalités d'inscription et 

le nom des conférenciers et intervenants qui
viendront répondre avec vous aux questions suivantes:

 

1) Quels sont les coûts cachés de la surexposition des enfants aux écrans?
2) Pourquoi faut-il tenir les enfants à l'abri des écrans jusqu'à  l'âge de 3-4 ans?
3) Quels résultats a-t-on constatés dans les écoles et les familles où  les enfants ont relevé le Défi sans écrans?
4) Comment a-t-on mesuré les résultats?
5) Quels sont les meilleurs moyens pour motiver les élèves?
6) Quels sont les meilleurs moyens de mobiliser les parents?
7) Comment a-t-on suscité la collaboration de la communauté?
8) Pourquoi la fermeture des écrans est-elle comparable à un exploit olympique?
9) Pourquoi les adolescents ont-ils besoin que des adultes les aident  à devenir maîtres des écrans au lieu d'en devenir accrocs, mordus, prisonniers, esclaves?
10) Pourquoi l'éducation médiatique donne-t-elle du pouvoir aux jeunes?

 

Nous vous invitons à réserver la date du 20 mai 2015
pour vous joindre à nous.


Veuillez consulter cette page pour connaître les modalités de
participation au fur et à mesure où les décisions se prennent. Et
surtout, n'hésitez pas à faire suivre la présente invitation à vos
contacts et amis.

N'hésitez pas à nous joindre au besoin :

  • Jacques Brodeur pour édupax (ici)
  • Emilie Breton pour Un arc-en-ciel dans l'cartable (ici)
Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.